Pour.... "celles qui ornent, brodent, enjolivent le beau temps de l'intimité et font aux ourlets de nos draps des jours pour nos nuits." Saint-Exupéry

vendredi 17 février 2017




          Pour Seyana





          Modèle  "100  Idées " septembre 1974 (pas très jeune tout ça !)  plus long, plus large pour recouvrir un lit d'enfant, et sans la bordure au crochet que je ne trouvais pas très esthétique.
          Le belle Seyana, née l'été dernier, n'aura pas froid et pourra compter les moutons .




samedi 21 janvier 2017



 LGB  - saison 6     


       Oh, faire que chaque jour soit exceptionnel, trouver pour chaque jour un moment d'infini bonheur, un vrai, même tout petit, dans un bourgeon, le chant d'un oiseau, la course de la lune, les feux mourants .
Savoir d'où l'on vient pour ne pas aller n'importe où, et tisser les liens qui font une vie intense ,
,Ma sœur Soo, si différente de moi, merci pour ton accompagnement silencieux mais attentif et prévenant , ton regard bienveillant et critique, juste ce qu'il faut , pour que mes délires d'intello restent « buvables  ». . Alors, levons nos verres, et

                                                                                                       Faites vous la vie belle !


Prairie Moon - Martini Witches (partiel) - 1/2 sur lin 22 fils - fils dmc



     Fare si che ogni giorno sia eccezionale, trovare in ogni giorno un momento di felicita infinita, un momento vero, anche se piccolo, in un germoglio, il canto di un ucello, la corsa della luna, i fuochi morenti. Sapere da dove si viene per non andare chi sa dove e tessere i legami che fanno la vita intensa.
Soo, sorella mia, cosi diversa da me, grazie di avermi accompagnata, il tuo sgardo gentile e critico giusto quanto basta, cosi che il mio delirio d'intellettuale rimane sopportabile .
Allora, brindiamo !
                                                                                                         e fatevi la vita bella !



samedi 17 décembre 2016


          Je voudrais dire ....... 


     - Véronique  :  "Dole, c'est trop loin, on va à Racrange ? "
     - J'imagine alors , un petit hôtel ou une chambre d'hôte, une balade dans le village (il est  (tout) petit , une visite de Nancy et de Metz, Vero et moi,  sur les conseils de l'une des filles du club, une rencontre  avec les brodeuses pour échanger ............ et bien pas du tout !
Hébergement à la ferme : "j'ai des chambres libres, vous n'allez quand  même pas aller à l'hôtel,cela ne se discute même pas .
     - Et pour les visites, les bons plans, les conseils ?
     - J'en parle aux autres et je te dis "
Maintenant, je vous dis moi aussi : Cinq heures de route ne paraissent pas longues quand on bavarde.  A l'arrivée, l'habitation est déjà imposante , et lorsque nous découvrirons tous les corps de la ferme, ce sera une véritable admiration.
L'accueil ? Pas le temps de se poser des questions : nous sommes immédiatement propulsées dans la famille, enfants et petits enfants , amis et employés qui viennent pour le vin chaud (un délice !) .
Et des broderies, des objets fait main dans toutes les pièces, partout !

Juste un très petit aperçu, vraiment tout  petit ...









     Chacun rentre chez soi, et nous dinons avec Sandrine (sa boutique ne lui permet pas d'être disponible les jours suivants.)  : un élixir d'Orphée (recette secrète ) en apéritif , crudités et pâté lorrain ,mirabelles et kouglof en dessert . Que de bonnes choses !

merci Christine et Sandrine

     Le lendemain, rendez vous avec Eva, Eliane, et Katia  pour une visite de Nancy . La place Stanislas nous en met plein les yeux,  espace, dorures, et grand sapin n'écrasent pas  la statue de Stanislas dans sa bulle

C'est beau !

      Et, surprise des surprises , une visite guidée par Romain (guide officiel de la ville  et ... pas mal du tout) "Nancy et l'art nouveau"  offerte par Christine
     
Petite sélection de sites significatifs, mais il y en a beaucoup plus 



puis  repas dans une brasserie au décor Art Nouveau  (mais comment sait-elle que j'en rêve ?)
     Fin de l'après midi en flânerie dans la ville  :  boutique des Soeurs Macarons, et bien d'autres sous l'influence avertie d'Eliane, jusqu'à la tombée de la nuit, place Stanislas .
 Le repas du soir est à la ferme où nous a rejoint Nathalie  ( Vero et moi avions concocté un menu italo-lyonnais ),

     Le lendemain, c'est reparti pour les marchés de Noêl à Metz !  Nathalie et Katia nous guident entre
les cabanes des marchés , et les monuments de la ville , entre traditions consommation . et rires .
Miam, les "flam "  ( flammekueche) !

Cathédrale, temple et vue de la Moselle du haut de la porte des Allemands


Pause échange de recettes, enseigne à notre mesure et façade en têtes

Après 19 h,  le chemin des Lanternes  nous ramène au pays de  notre enfance parmi les rencontres d'Alice

Baudruches disséminées dans un parc et sur la Moselle

     Sur le chemin du retour, arrêt à Courcelle Etincelle ,(pas de photos , snif) où nous rejoint Séverine  Une mercerie à la Campagne  : tout un village participe à la décoration de Noêl, avec des trouvailles dignes d'artistes !  et encore des "flam" et du vin chaud !

     Départ le lundi matin, comme un  "retour de vacance ", des pépites dans les yeux.
Ces amitiés là ne s'embarrassent pas de préliminaires , de manières et de politesse hypocrites.
C'est direct, franc et tellement chaleureux , les correspondances sont immédiates, comme chez Montaigne.
 En plus, ce sont les invités qui reçoivent des cadeaux



Alors, je voudrai dire merci, , dans le désordre de mes  sentiments, à Christine, Eva, Katia, Sandrine, Séverine, Nathalie, Eliane .
Mais je ne suis pas sure que cela suffise.

P;S 1 :- une mention particulière : les amis des amis ....on s'embrasse dès que l'on se croise , le soir, le matin , dans la journée....
- une deuxième mention tout aussi particulière à Pascal, plus que discret, qui s'est cassé un doigt le soir de notre arrivée. (Non, ce n'est pas le choc à notre vue, mais une botte de foin !)
     
P.S 2  : aujourd'hui un brouillard épais encapuchonne Lyon, me plongeant dans un spleen baudelairien, alors je rêve, en lisant Verlaine.



P;S 3  : j'espère sincèrement que vous viendrez un jour à Lyon 



dimanche 6 novembre 2016



     LGB 2016  -  saison 5


    
      Les jours passent, se ressemblent sans être identiques. Les jours coulent inéluctablement. Impossible d'arrêter le mystère du temps parce qu'il n'y aurait plus rien.
Le présent, ce temps réel, cette fuite entre deux absences, le passé et l'avenir, impossible d'en sortir, même en prenant des trains, des avions, des fusées,ou faire le tour du monde à l'envers : le temps n'est qu'un perpétuel « maintenant » . Seul l'esprit retient le souvenir de ce qui n'est plus et imagine ce qui n'est pas encore.
Il est urgent de vivre au lieu de se lamenter, ici et maintenant, de goûter l'heure présente . S'agiter ? Brasser l'air de ses bras ? Épingler des médailles à son veston ? Non, juste apprivoiser l'autre pour ce qu'il est, et rêver sans rien céder sur soi.
                                                                                                    Place au présent ….........................


The Stitcherhood "Elements"  et   Sylvaine Lenoir " Echantillon de jours à fils tirés  " (partiel) . Lin Gander 19 fils , 1/2

 
        I giorni passano, si somigliano senza essere affatto uguali . I giorni scorrono inevitabilmente. Impossibile fermare il tempo, non ci sarebbe più niente.
Il presente, tempo vero, fuge tra due mancanze, il passato e il futuro, impossibile uscirne, anche prendendo treni, aerei, navette spaziali o fare il giro del mondo alla rovescia : il tempo è un perpetuo « adesso » . Solo lo spirito ferma il ricordo di cio che non c'è più e immagina cio che non c'è ancora.
E urgente vivere, invece di lamentarsi, qui e adesso, assaporare l'ora presente. Agitarsi ? Dimenare l'aria colle braccia ? Appuntare medaglie alla giacca ? No, soltanto addomesticare l'altro per quello che è, e sognare senza abbandonare niente di se stesso.
                                                                                              Posto al presente .................................
.

 

mardi 6 septembre 2016



          LGB 2016 - Saison 4    


         
Quand les forêts flamboient et jettent au ciel leur brasier de couleurs, il reste dans l'air une chaleur douce, comme apaisée. Les feux des passions d'été tombent et meurent dans le soir.
Les moissons sont rentrées, les chevaux sauvages courent encore dans les prairies déjà moins bleues. Il est temps de revenir, de rentrer, de chercher en soi l'important, l'essentiel, de transmettre, de choisir, donc d'abandonner, de perdre l'écume des choses et des jours entre l'être et l'avoir, marcher sur une crête, tomber parfois, et accepter que la liberté soit construite de morceaux brisés, dépareillés , de bouts d'histoires incomplètes mais vécues.
                                                                                    Que l'automne passe et laisse place …....... 

Carriage House Sampling - "Be my love " - Lin Zw Belfast - 1/1 couleurs (un peu) modifiées



Quando i boschi bruciano e lanciano nel cielo il loro focolaio di colori, rimane nell'aria un dolce calore, come calmato. I fuochi delle passioni d'estate cadono e muoiono nella notte. Le mietiture sono rientrate, i cavalli selvaggi corono ancora nei prati già meno blù,. E tempo di tornare, di rientrare, di cercare in se stesso l'importante, l'essenziale, di trasmettere, di scegliere quindi di abbandonare, di perdere la schiuma delle cose e dei giorni tra essere e avere, caminare sulla dorsale, cadere a volte, e ammettere che la libertà sia fatta di pezzi roti, dispari, di pezzi di storie incomplete ma vissute.
                                    L'autunno deve passare e lasciare il posto ….................................


 


vendredi 26 août 2016



     Per l'Italia :








       
          Merci à tous ceux, hommes et chiens, qui travaillent en silence ,sans relâche, sans polémique  et sans désespoir.


jeudi 18 août 2016



          Kaléidoscope de vacance


      Dans le désordre : Chomelix (Haute Loire), Bassan  et Pezenas ( Herault ), Casale Monferrato,    Venise et la Vénétie, Borgomanero et Bogogno (  Italie du Nord) , des lieux qui me parlent des gens que j'aime, moments intenses de bonheur .